United World Project

Workshop

Indonésie. Les drones amis de l’agriculture

 
22 octobre 2020   |   Indonésie, Drones agricoles, EoF
 
Par Maria Gaglione

 #EoF: les récits – L’histoire de Albertus Gian Dessayes Adriano, ingénieur indonésien fondateur de Beehive Drones, start up qui vise à améliorer l’efficacité dans l’emploi des ressources naturelles grâce à la technologie des D.

Publié dans Avvenire le 25/04/2020

« Le Seigneur Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden, pour le cultiver et le garder » (Gen 2, 15). Par cette citation de la Génèse, Albertus Gian Dessayes Adriano nous donne la clé pour comprendre son engagement et son travail. Albertus est un ingénieur indonésien de 27 ans. «La liberté est le plus beau cadeau que nous ayons reçu – nous dit-il. Nous sommes libres de choisir les choses que nous voulons faire. Cependant, nous ne sommes pas toujours à l’abri des conséquences des actions que nous avons entreprises. La conscience de vouloir protéger et prendre soin de ma terre m’a amené à co-fonder Beehive Drones en 2018 ». Beehive Drones (littéralement Drones de Ruche) est une startup qui offre des services basés sur la technologie de pointe des drones agricoles pour améliorer l’efficacité dans l’utilisation des ressources naturelles ; elle travaille principalement avec les propriétaires de grandes plantations en Indonésie.

L’agriculture industrielle s’est développée sur toute la planète, y compris en Asie du Sud-Est, à un rythme très rapide, dévorant forêts et autres habitats naturels pour faire place à la production souvent indiscriminée de matières premières agricoles. Les drones pour l’agriculture représentent l’une des approches de ce qu’on appelle precision farming (agriculture de précision), une stratégie de gestion qui vise à optimiser le rendement agricole grâce à des outils de surveillance sophistiqués. Des capteurs au sol, des équipements de télédétection, des systèmes GPS permettent d’évaluer l’état du sol et d’adopter les techniques de culture les plus efficaces. Aujourd’hui, les drones sont en mesure de garantir des interventions durables d’un point de vue environnemental. En plus de surveiller les cultures en temps réel, l’acquisition de vues aériennes précises permet de diagnostiquer avec une grande précision les problèmes critiques liés à l’irrigation, aux changements des conditions du sol et à la propagation des mauvaises herbes. De plus, le mécanisme de distribution très précis des engrais et de l’eau permet d’éviter des traitements inutiles et de réduire les coûts. Les drones représentent également une solution intéressante pour lutter contre la déforestation ou du moins limiter ses dégâts. Bien que la déforestation soit un problème complexe et reste un phénomène beaucoup plus rapide que les activités de sauvegarde, une technologie telle que les drones qui permet de contrôler le sol et de trouver la zone idéale pour accueillir de nouveaux arbres peut aider à de nouveaux processus de plantation.

Aujourd’hui, Beehive Drones est une entreprise qui fournit des systèmes de drones, des capteurs IoT (Internet of Things c’est-à-dire Internet des objets – expression utilisée pour décrire l’extension de la connexion Internet à différents types d’objets) et des systèmes de surveillance. La technologie proposée et utilisée a amené l’équipe à figurer parmi les finalistes mondiaux de l’Imagine Cup 2018, le concours technologique international de Microsoft, conçu pour concrétiser les propositions technologiques innovantes. Une satisfaction importante pour Albertus mais ce qui le remplit de joie avec son équipe c’est avant tout l’implication des clients dans cette démarche innovante et durable dans le secteur agricole. « Nous pensons que dans un monde de plus en plus compétitif et en évolution rapide, l’efficacité et la durabilité sont des aspects cruciaux. Les grandes exploitations ont vite compris la valeur ajoutée découlant de l’application des nouvelles technologies à un secteur traditionnel comme l’agriculture. Les efforts pour une utilisation durable des ressources naturelles sont un investissement qui apporte des avantages économiques à moyen terme. Une approche plus innovante avec moins d’impact environnemental peut donc être très rentable. Nous proposons à ces entreprises un système personnalisé (drones et IoT), adapté aux caractéristiques de chaque entreprise et répondant à leurs différents défis et besoins. Avec ce modèle économique, nous avons réussi à maintenir nos coûts bas et à bien assurer le développement de l’entreprise ». Mais cela ne suffit pas. Beehive Drones travaille également avec de petites communautés agricoles des îles indonésiennes.

«Notre objectif est d’aider le plus grand nombre de communautés. Aujourd’hui, cela est possible grâce aux dons de personnes généreuses. Mais nous savons que l’effort initial pourra bientôt montrer le potentiel et les avantages des drones également aux communautés locales ». Par conséquent, la technologie orientée à l’utilisation durable des ressources naturelles et, plus généralement, à la protection des biens communs et la résolution des problèmes concrets des personnes devient un allié précieux d’une nouvelle économie qui veut promouvoir la vie et prendre soin de la maison commune. Avant de prendre congé, Albertus nous interroge sur l’urgence sanitaire en Italie et nous apprend que ses ingénieurs travaillent actuellement sur la production de « chambres aseptisées intelligentes » conçues pour délivrer efficacement des désinfectants aux personnels de santé, accompagnées d’un application et un système de base de données pour garder sous contrôle l’inventaire des produits de santé. L’initiative est née pour aider certains hôpitaux locaux en Indonésie qui étaient en grande difficulté sur de nombreux fronts à la suite de l’urgence COVID-19. « Extraordinaire »! – disons-nous. « Nous n’avons fait que notre petite part », répond Albertus. Petite ou grande, peu importe. Le temps que nous vivons et surtout l’avenir qui nous attend a grand besoin de cette richesse de professionnalisme, d’intelligence et de sensibilité.

Source:

SHARE: