United World Project

Workshop

Situation d’urgence en Ukraine – mises à jour

Les nouvelles suivantes nous viennent de Mira, une focolarina slovène qui vit en Ukraine et travaille depuis longtemps avec Caritas-Spes Ukraine.

Faites un don maintenant

04 mars – Ukraine, l’engagement de Caritas-Spes se poursuit

Les premiers camions d’aide humanitaire commencent à arriver à Lviv et l’on tente maintenant d’organiser la distribution.

Selon Caritas-Spes, 56 établissements de grande et moyenne taille ont déjà été touchés.

Parmi eux, douze connaissent une situation humanitaire critique ― Irpin, Bucha, Borodyanka, Vorzel, Ivankiv, Chernihiv, Okhtyrka, Volnovakha, Stanytsia Luhanska, Shchastya, Severodonetsk.

Un centre à Berdyansk a été temporairement occupé.

Ces derniers jours, Caritas-Spes a fourni un abri à plus de 260 personnes dans l’ouest de l’Ukraine et dans les centres de Kiev, Berdyansk, Vinnytsia et Odessa, épicentres des attaques militaires.

L’évacuation des maisons familiales et des foyers pour mères en détresse se poursuit activement. Les élèves du Josef Holtzman DBST sont déjà à Varsovie et les pupilles du village de Korotych sont en cours d’évacuation avec l’aide de partenaires internationaux et du commissaire ukrainien aux droits de l’enfant.

Plus de 485 colis alimentaires, déjeuners chauds et 504 paquets de couches pour bébés ont déjà été distribués.

Des efforts sont déployés pour faire venir des biens humanitaires de Pologne, de Slovénie et de Hongrie et une logistique est organisée pour la distribution, malgré le fait que les autoroutes soient bloquées et que, dans certains endroits, le chemin de fer soit le seul lien.

  • En Transcarpathie, des sandwichs, de la soupe et des boissons chaudes ont été distribués au poste de contrôle de Luzhanka.
  • À Lviv, les files d’attente à la frontière ont beaucoup diminué, mais la distribution de repas chauds et de sandwichs se poursuit.
  • Des produits humanitaires ont été reçus et livrés à Kiev, Irpin, Odesa, Khmelnytsky et aussi à Lviv dans la paroisse où sont accueillis les réfugiés.
  • Des colis alimentaires ont été distribués à 30 familles.
  • Caritas-Spes Lutsk continue à aider 42 orphelins et déplacés internes de Kovel.
  • À Berdiansk, la distribution de colis alimentaires se poursuit et la nuit, dans les abris, des repas continuent d’être préparés pour ceux qui demandent l’hospitalité.
  • A Zhytomyr, dans le village Nova Borova, 2 dispensaires psychoneurologiques pour 80 enfants ont été livrés.
  • Caritas-Spes à Kamenets-Podolsky accueille deux familles, l’une avec un enfant et l’autre avec deux.
  • Dix autres personnes sont attendues de Kharkiv et quelques-unes de Bila Tserkva. Nous espérons pouvoir accueillir un peu plus de 20 personnes, jusqu’à présent une quinzaine de places restent libres.

03 mars – Urgence Ukraine, soutien aux mères, aux foyers d’accueil et aux orphelinats

Pour l’urgence ukrainienne, notre ligne directe avec Mira, une focolarina qui vit et travaille en Ukraine avec Cartias-Spes, se poursuit.

En plus des défis posés par la guerre, la Mission continue de s’occuper des orphelinats familiaux et des maisons de retraite.

Actuellement, 11 orphelinats de type familial comptant 91 enfants sont situés à proximité immédiate de la zone de combat. Dans le village de Nova Borova, 2 dispensaires psychoneurologiques pour 80 enfants ont été livrés et un repas chaud a été assuré pour 42 orphelins et éducateurs déplacés de Kovel.

En ce moment, nous sommes également en contact avec 18 mères, 28 enfants et quelques religieuses vivant dans trois foyers pour mères célibataires avec enfants à 27 km de Kharkiv. Pour eux, l’évacuation est une question de temps.

Entre-temps, les besoins continuent d’être recensés pour chaque région, et comme la pénurie de matériaux menace dans les prochains jours, des dispositions sont prises pour recevoir l’aide humanitaire en Ukraine et pour acheter en ligne et sécuriser la livraison de ce qui est nécessaire.

02 mars – Urgence en Ukraine, les efforts se poursuivent pour les personnes déplacées et les réfugiés

Notre ligne directe avec Mira, une focolarina qui vit et travaille en Ukraine avec Cartias-Spes, se poursuit.

Ces derniers jours, Caritas Spes Ukraine a pu aider plus de 2130 personnes (au 1er mars).

Dans les régions de Lviv et de Transcarpathie, le travail d’accueil des réfugiés se poursuit, en créant un réseau d’institutions capables de fournir un hébergement qui peut également assurer la nourriture, les médicaments et tout ce qui est nécessaire pour une première aide à ceux qui ont dû quitter leur maison.

A Lviv, à la frontière polonaise au poste de contrôle de Rava-Ruska, Caritas-Spes Lviv continue de distribuer des repas chauds deux fois par jour. Au total, 500 déjeuners ont été distribués, mais les opérateurs notent que les files d’attente à la frontière diminuent sensiblement. De nombreux sandwichs ont également été distribués à la gare de Lviv.

Actuellement, la Mission peut accueillir plus de 2 500 mères avec enfants. 750 personnes ont déjà été hébergées, mais près des frontières, le nombre change constamment, car il s’agit de zones tampons.

Les 14 soupes populaires fixes de la région et de Lviv, Loutsk et Zakarpattia organisent des repas pour les personnes proches de la frontière qui tentent de quitter le pays, soutenant ainsi environ 1 000 personnes.

L’aide humanitaire sous forme de nourriture a été reçue, déchargée et livrée à Kiev, Irpin, Odesa, Khmelnytsky, ainsi qu’à Lviv dans la paroisse où sont accueillis les réfugiés. Des colis alimentaires ont été distribués à 30 familles à Lviv.

01 mars – Urgence Ukraine, des milliers de personnes déplacées en fuite – Ligne directe avec Mira

Le cinquième jour de la guerre est passé et des milliers de personnes tentent de quitter le pays ou sont contraintes d’abandonner leurs maisons, qui ont été détruites ou sont considérées comme dangereuses. Si les hommes sont appelés aux armes, ce sont surtout les femmes et les enfants qui entreprennent des voyages d’espoir, par exemple vers la Pologne. A la frontière, Caritas-Spes Lutsk de la paroisse de St. Pierre et Paul a distribué des aliments chauds (vareniki, polenta, biscuits, etc.) à 110 personnes. Caritas Spes Lviv a organisé des repas pour les personnes attendant de passer la frontière avec la Pologne.

Les centres offrent également un abri aux réfugiés dans les petites villes proches de Lviv : Ivano-Frankivsk, Chernivtsi et Ternopil. À ce jour, il y a environ 350 postes vacants, mais ce chiffre est en constante évolution. Généralement, ces abris deviennent des points de résidence temporaire sur le chemin de la frontière. Hier encore, plus de 350 repas chauds ont été distribués.

Dans le village de Solotvino, près de la frontière avec la Roumanie, du thé et des sandwiches ont été distribués à 375 personnes. À Vynohradiv, 121 personnes ont été logées dans des dortoirs et ont reçu tout ce dont elles avaient besoin : couvertures, produits d’hygiène, vêtements, nourriture.

A Odessa, Caritas Spes fournit 3 abris. Aujourd’hui, ils ont acheté des matelas, de l’eau, des conserves, etc.

01 mars – Urgence Ukraine, la tragédie des enfants – Ligne directe avec Mira

Mira, une focolarina qui vit en Ukraine, nous fait le point sur les conditions de la population dévastée par la guerre et sur les interventions de Cartias-Spes, également soutenues par la collecte de fonds lancée par la coordination d’urgence du mouvement des Focolari, AMU et AFN.

Les plus vulnérables dans cette guerre, comme dans toutes les guerres, sont certainement les enfants, victimes involontaires d’une situation qui les marquera à vie. Souvent séparés de leurs pères restés sur place pour combattre, ils sont contraints de faire des voyages d’espoir ou, dans le meilleur des cas, des pèlerinages d’un refuge à l’autre avec leurs mères et leurs frères et sœurs, à peine plus que des enfants.

Caritas-Spes de Luts a accueilli 42 enfants de l’orphelinat de Kovel dans son centre d’intégration à Volyn. Toujours en Volyn, l’Association médicale régionale de Volyn pour la protection de la maternité et de l’enfance (Hôpital régional pour enfants de Volyn) se prépare à toute éventualité et organise des abris pour les femmes enceintes ou accouchées, pour les enfants pris en charge et pour leurs mères. Augustine Caritas-Spes Zakarpattia a identifié un réseau de 26 sites d’implantation (dortoirs, centres de loisirs, camps, etc.). Aujourd’hui, 2 412 mères avec enfants peuvent être accueillies.

À Lutsk, des colis alimentaires ont été livrés à 20 enfants souffrant d’une maladie rare : la phénylcétonurie.

Pour soutenir la population ukrainienne, contribuer à la campagne de collecte de fonds du mouvement des Focolari Coordination des urgences – AMU – APN

Faites un don maintenant

Source:

SHARE: